La Municipalite de Stoke

 

La maladie de Lyme est en grande progression au Québec

Prévention : Les tiques commencent à être actives dès que le mercure passe au-dessus des 4°C. Lorsqu’une personne se trouve dans un milieu à risque (herbes hautes, forêt et boisé), il est préférable de porter un pantalon long. De plus, pour augmenter la productivité de ces mesures préventives, il est FORTEMENT recommandé d’entrer son chandail dans son pantalon et le bas du pantalon dans les bottes. Finalement l’utilisation d’un insectifuge contenant 10% à 30% «DEET» peut être utilisé lors des travaux dans des milieux à risque.

Inspection : Puisque la morsure est généralement indolore, après des travaux dans une zone à risque, une inspection est requise. Pour ce faire, toute personne ayant travaillé dans la zone doit (seul ou avec l’aide d’un collègue) regarder méticuleusement chaque partie de son corps à la recherche d’un insecte pouvant mesurer de 1 à 3 mm s’il ne s’est pas nourrit ou 3 à 9 mm après. De plus, chaque individu se doit de prendre une douche le plus rapidement possible.

S’il y a eu morsure : DÈS QU’UNE TIQUE EST TROUVÉE SUR LE CORPS la procédure de retrait doit être entamée puisque les risques de transmission de la maladie de Lyme sont très faibles dans le 24h suivant la morsure. À l’aide d’une pince à écharde (disponible dans les trousses de secourisme) retirer la tique en la saisissant le plus près possible de la peau afin de ne pas presser l’abdomen de la tique. Ensuite tirer doucement, mais fermement et de façon continue, sans la tourner ou l’écraser. Si la tête reste implanter dans la peau, la retirer sans danger puisque c’est l’écrasement de l’abdomen qui augmente le risque de transmission de la maladie de Lyme. Finalement laver vos mains et la région ou la morsure est survenue.

Après le retrait de la tique : La tique doit être mise dans un contenant étanche comme un pot de pilules et être réfrigérée.

Les symptômes : Si une personne est atteint de la maladie de Lyme suite à une morsure de tique, les symptômes apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la morsure. Le plus souvent, une morsure de tique infectée cause des rougeurs cutanées en anneau (forme de cible). De plus, de la fièvre, fatigue, des maux de tête, raideur de la nuque et douleur musculaire peuvent accompagner les rougeurs.

 

Vous êtes l’heureux gardien d’un chien? Alors la maladie de Lyme vous concerne car elle affecte les chiens, mais aussi les humains.

Tique sur chienAvec le printemps bientôt à nos portes, il est grand temps de penser à votre plan d’attaque contre cette maladie. En nette progression au Québec, et plus particulièrement dans la région de l’Estrie en raison de l’importante présence de cerfs de Virginie, cette affection est à prendre très au sérieux. Elle peut rendre votre chien gravement malade, ainsi que vous-même. Il s’agit en fait de l’infection transmise par les tiques la plus fréquemment signalée chez les humains au Canada.

La maladie de Lyme, c’est quoi?
Il s’agit d’une maladie transmise par des morsures, généralement indolores, de tiques à pattes noires (tiques du chevreuil), infectées par la bactérie Borrelia burgdorferi. Elle peut affecter les chiens et les humains et entraîner des complications si elle n’est pas détectée à temps.

Symptômes de la maladie chez le chien
Dans la majorité des cas, la maladie de Lyme est très difficile à diagnostiquer. Plusieurs des signes cliniques peuvent se confondre avec ceux d’autres maladies et prennent parfois plusieurs mois avant de se manifester.

Voici les symptômes visibles les plus fréquemment observés.
Boiterie, articulations chaudes et enflées, fatigue, fièvre et perte d’appétit.

Seul votre vétérinaire peut poser un diagnostic approprié, en effectuant un examen physique ainsi que des tests sanguins et en analysant les antécédents de votre animal.

Êtes-vous à risque?
Les tiques vivent dans les milieux suivants :

Afin d’évaluer si vous et votre chien êtes à risque, répondez aux quelques questions ci-dessous.

Si vous avez répondu OUI à l’une de ces questions, informez-vous auprès de votre vétérinaire sur la façon de protéger votre chien contre la maladie de Lyme.

Pour en savoir davantage sur cette maladie chez l’humain et les façons de vous protéger, consultez les sites de de la Fondation canadienne de lutte contre la maladie de Lyme et de Santé Canada